Alors celle-là j’en avais rêvé aussi, mais surtout quand j’étais gamin : en allant à l’école, j’en voyais tous les jours une bleue avec l’intérieur beige, la mienne était grise mais du coup, elle ressemblait plus à la 300SL Gullwing grise qui était un plus loin sur le chemin de l’école.

 

Elle est joufflue ma mercedes !

 

 J’ai acheté un hard-top et elle a remplacé la DS comme voiture usuelle. Elle avait quelques traces de rouille, l’intérieur en cuir était dans un état moyen, mais quelle ligne, quel tableau de bord ! Trois jours après l’achat de la voiture, le boîtier de direction s’est dessoudé du châssis, sinon aucun problème mécanique. Même les carburateurs parait-il si fragiles ne m’ont jamais posé de problèmes.

  J’ai du la garder environ un an, j’ai beaucoup roulé, on est allé en Espagne avec des copains qui avaient une Peugeot 305. François avait de la peine à me suivre sur l’autoroute, et en plus elle consommait peu d’essence.

Je suis contacté pour entrer dans une grande société française, le DRH m’explique : j’ai du me séparer de votre prédécesseur, il arrivait tous les jours avec deux heures de retard, les mains pleines de cambouis, c’est un adepte des vieilles bagnoles. Pendant six mois j’ai caché la Mercedes au fond du parking.

L’invitation à la promenade

Page précédente                                       RETOUR                             Page suivante