La 230 SL

Sortie de 25 ans de sommeil

 

Pendant ce temps-là j’ai attaqué la 230SL. Elle était depuis une quinzaine d’années dans un sous-sol à Neuilly. J’ai fait appel à un dépanneur, qui malgré son gros 4X4 a eu bien du mal à la sortir, les freins étaient bloqués. Une fois à la maison avec mon ami Julio on l’a fait démarrer dans un bruit de tonnerre et un nuage de poussière extraordinaire. Auparavant il avait fallu démonter et nettoyer la pompe électrique dans laquelle l’essence était caramélisée.

 

 

 

 

 

La carrosserie et le dessous étaient assez abîmés, mais après quelques réglages elle marchait bien. J’ai changé tous les flexibles et pistons de freins, les injecteurs et l’échappement.

L’intérieur a juste été nettoyé au savon, les chromes (et il y en a beaucoup) étaient en bon état.

Elle me rappelait beaucoup la 190 SL, mais était beaucoup moins agréable à conduire, peut-être était-ce dû à la différence d’état ?

Deux générations de tableaux de bord Mercedes avant l’électronique

 

J’ai utilisé un peu la voiture, mais on m’a proposé un job en Suisse. On a fait une belle fête bien arrosée à la maison. Après quelques vodkas, Carole et Sylvie se croyaient sur la Côte, elles ne sont même pas sorties du garage.

On m’a tellement dit que les contrôles étaient sévères en Suisse que j’ai préféré la vendre avant de partir.

Page précédente                                                 RETOUR                                          Page suivante