Cabriolet DS19 Type LE CADDY carrosserie Henri CHAPRON

(dernière mise à jour le 22.09.2010)

Aux 50 ans de la DS, je me suis séparé à regret du Palm Beach. Je pensais trouver un cabriolet usine moins cher et plus classique,  mais je n'ai pas trouvé d'auto qui me plaisait. Par contre j'ai pu récupérer celle qui était ma DS que j'avais toujours regrettée: Le Caddy noir qui était mon premier cabriolet DS. Découverte il y a juste cinq ans, revendue il y a deux ans et demi, c'est le cabriolet DS que je préfère. Le Caddy bleu avait le pare-brise haut et roulait moyennement, et même si j'avais rêvé du Palm Beach, la ligne des ailes arrière déforme la ligne fluide de la DS. Avec Le Caddy noir on retrouve les premières esquisses de cabriolet dessinées par Flaminio Bertoni.

caddyht.jpg (66310 octets) 42_3.gif (158890 octets) caddy-cat.jpg (10049 octets)

Ma voiture est tout à fait conforme à la première de ces trois photos d'époque (il est d'ailleurs bien possible que ce soit celle-ci), un seul support de cric, pare brise bas, déflecteurs et hard-top, la configuration est similaire, mais sur la première photo la voiture est-elle bien sable noir? (noir métallisé), la voiture de la deuxième photo était rouge métallisé, n'a pas de déflecteur et a deux supports de cric contrairement aux premiers modèles, la troisième photo représente un caddy avec les portes longues comme les cabriolets usine, elle a évidemment deux supports de cric.

Sa vie, son histoire

Avant de repartir avec sur les routes voici l'historique de cette auto exceptionnelle. Ce sont des éléments qui ont été recueillis au fur et à mesure des ventes, des rencontres ou des documents retrouvés par les propriétaires successifs.

La vie mouvementée de ce Caddy commence par la commande à la maison Chapron des établissements Schlüter (concessionnaire Citroën de Hambourg) pour leur propre plaisir, elle a été livrée le 26 octobre 1961 (ce qui explique le nouveau tableau de bord).

commandeChapron.jpg (41989 octets)

En septembre 1966 la voiture a été transformée en DS21 en utilisant une berline DS21 LHS gris palladium. Pour quelle raison? accident? problèmes mécaniques? envie de moderniser? Je ne connais pas la réponse. Comme on peut le voir sur cette photo prise au Saint Gothard la voiture a été remontée en configuration 61 avec la calandre et les ailes cendrier originales, mais avec les essuie-glaces parallèles:

gottard.jpg (24760 octets)

En 1974 le Caddy noir équipé du hard-top est exposé au musé automobile Hillers au nord de Hambourg, il y sommeillera une dizaine d'années.

En 1985 M. G. de Hambourg s'en porte acquéreur et fait restaurer Le Caddy:

 

La baie de parebrise avait bien souffert, un nouvel arceau de capote sera commandé chez Chapron et sera fabriqué à partir d'un arceau de cabriolet usine.

 

 

deutsch1.jpg (29393 octets) deutsch3.jpg (29280 octets) deutsch2.jpg (26350 octets) deutsch5.jpg (26396 octets) deutsch6.jpg (113611 octets) deutsch7.jpg (22537 octets)

A cette époque l'arrière de la voiture est tel que je l'ai retrouvé en 2000: le pare-choc arrière affublé de ses feux de recul et ses affreux buttoirs, l'échappement central double! les feux orange correspondant au millésime de la mécanique. Le tableau de bord n'est pas encore recouvert de faux bois, les bouches d'aération ont des enjoliveurs chromés, les ailes et le pare-choc avant sont plus modernes, des enjoliveurs de passage de roues avant sont ajoutés, le couvre capote est assorti aux sièges. Pouvant maintenant profiter d'un cabriolet le nouveau propriétaire a laissé le Hard-top qui sera considéré comme perdu!!!! Un devis pour la capote est demandé chez Chapron 15.000FF (plus 3.000 pour supplément alpaga). elle sera finalement réalisée en Allemagne.

En mai 1989, M.H. de Hambourg devient le troisième propriétaire. 

En septembre 1997, M. K. de la région de Francfort se porte acquéreur du Caddy, il participera à plusieurs rallyes en Allemagne et en Hollande avec cette voiture chap5.gif (67465 octets), c'est un grand amateur de Citroën. Il retrouve le hard-top pour lequel il paye 120 DM par mois de gardiennage (montant: 1.800 D.M.) 

J'ai donc été le cinquième propriétaire. Pendant deux ans, je me suis attaché à la faire bien rouler ( j'ai quand même fait avec 20.000 km), j'ai supprimé les buttoirs du pare-choc arrière, remis un échappement conforme et changé les feus arrière pour des Lucas d'époque beaucoup plus jolis. Mes plus beaux souvenirs sont le voyage en Italie (la Toscane au printemps..) et les traversées de la France: reggio.jpg (24472 octets) reggio4.jpg (31671 octets)  23_22A.JPG (36237 octets)Elle a été rejointe par son grand frère "baby blue" et le Palm Beach, je l'ai donc vendu en Belgique.

En 2003, Le Caddy a donc gagné une immatriculation belge et participé au week-end Chapron dans les gorges du Verdon avec quelques problèmes hydrauliques:

DSC01459.JPG (22469 octets)  DSC00664.JPG (28390 octets)

Puis en 2004, revendu en France à un professionnel bien connu dans le monde de la DS, sous une immatriculation française avec laquelle il a participé au week-end Chapron en Alsace, mais lui aussi a eu des problèmes mécaniques :  DSC02290.JPG (34231 octets)   

Sa résurrection

Fin 2005, j'ai donc racheté "ma" voiture.Mais il va fbien falloir la restaurer.? J'ai décidé de ne pas me lancer dans une restauration totale, mais de faire les choses par étape.    DSC04746.JPG (31466 octets) DSC04747.JPG (30268 octets)

La voiture n'a pas changé, mais elle n'est plus roulante, le système hydraulique doit être entièrement revu, c'est la priorité pour l'hiver 2006 avec un peu de cosmétique, retrouver des enjoliveurs peut-être changer 2 ou 3 baguettes et peindre la jupe avant.

J'aimerais beaucoup aussi refaire l'intérieur, le tango c'est ça: tango.jpg (38667 octets) pas mal avec le noir!!! et peut-être supprimer le faux bois du tableau de bord.

Plus tard je pourrai refaire une peinture noire et restaurer le hard top et peut-être remettre le premier nez avec les ailes cendriers, mais ça je ne suis pas encore décidé, il faut respecter aussi le vécu, l'histoire des transformations et je préfère conserver une mécanique de DS21.

En 2006 et 2007, j'utilise la voiture pour aller travailler en été (quand il ne fait pas assez chaud pour la traction) et pour les week-end lointains, j'ai quand même fait encore 25.000 km, mais l'état de l'intérieur ne s'est pas amélioré, la carrosserie encore moins et la mécanique est vraiment usée. Du rallye Chapron en Belgique, à l'Eurocitro2006 au Mans ou au meeting Bob Neyret à Grenoble en 2007, plus des vacances dans le sud ouest, cette auto qui n'avait jamais connu la France est allée maintenant un peu partout, j'ai même gagné une belle coupe à Pontarlier en juin 2007.

2006-chapron.jpg (162127 octets) 2006-eurocitro.jpg (85023 octets) 2007-bobneyret.jpg (97806 octets) 2006-jura.JPG (215304 octets) 2007-pontarlier.JPG (65922 octets) 2007-pontarlier1.JPG (120378 octets)

A force de rouler, il a bien fallu se rendre à l'évidence, l'intérieur en plastic avec le ressort qui se rappelle à votre bon souvenir, les fils électriques qui partent en lambeaux, le syntofer qui fait décoller la peinture par plaque, le moteur qui commence à s'essouffler à tel point que les démarrages devenaient difficiles: Il faut agir!

octobre 2008 227.jpg (72715 octets) octobre 2008 228.jpg (80387 octets) octobre 2008 229.jpg (69827 octets) p1170350.jpg (142634 octets) BILD0630.jpg (142765 octets)  

Fin 2008, les travaux peuvent commencer, l'objectif est de rouler l'été 2009. La carrosserie est donc refaite, j'ai fait refaire les baguettes trop âbimées et la peinture en noir. 

BILD0691.jpg (142022 octets) BILD0696.jpg (191362 octets) PB010622.JPG (416590 octets) PA310615.JPG (321075 octets) PB010620.JPG (338103 octets) 

Le moteur est entièrement refait, la boite révisée, l'électricité changée, j'ai choisi un orange particulièrement fort pour les sièges et j'ai finalement conservé le tableau de bord imitation bois. Malheureusement, j'ai récupéré la voiture seulement en novembre et l'hiver est arrivé, il me faut donc maintenant attendre  la fonte des neiges.

L'hiver a été long avec beaucoup de neige et de sel sur nos routes mais en avril j'ai enfin pu rouler, j'ai complètement retrouvé le plaisir de rouler en DS.

 

Même en région parisienne, on peut décapoter en avril

Et en Corse fin avril

 

Au mois de mai dans le Brionnais:

Au mois de juin à Lyon, la sortie était réservée aux ancêtres, de temps en temps c'est sympa d'être la plus jeune

Trois semaines de vacances à Cahors avec retour par Paris pour l'été:

La DS: une voiture d'homme pour les femmes?

Au mois de septembre à Lucerne à côté d'un Croisette un peu plus âgé:

Malgré la météo moyenne, j'ai roulé 12.000 km sans aucun problème en 2010, le nouveau moteur s'est débridé, il est devenu performant, une merveille cette auto!

Voilà, elle est vendue, je convoite une maison depuis un an, c'est une affaire longue et délicate, j'espère que je ne regretterai pas ce sacrifice. 

 Page précédente                         RETOUR                             Page suivante